à propos de Mamady Seydi

mamady seydi copiel

ici pour voir oeuvres disponibles

Mamady Seydi, artiste sénégalais né en 1970, est spécialisé dans le modelage de figurines hybrides, mi humaines-mi animales avec une stylisation originale.

Les 5 « Cyclistes » présentés ici sont des zébus (boeufs africains) juchés sur des vélos. Ils semblent faire une course puisqu’ils ont tous un brassard au dos avec un numéro. Les 400 proverbes wolofs collectés par son père, fonctionnaire itinérant au Sénégal, guident sa création et donnent le titre à ses oeuvres. Le titre peut varier suivant la disposition des personnages de l’installation. Un proverbe peut quelquefois en cacher un autre. Il y a une interactivité entre l’artiste et le spectateur et chacun peut y lire ce qu’il imagine, lui donner le titre qu’il trouve le plus adapté. Mamady est un artiste discret, peu loquace et ne veut pas enfermer le visiteur avec une lecture unique. Si on dispose ces 5 Cyclistes en cercle, le proverbe wolof matérialisé par l’installation des statues peut être « Ňaar ňuy wёr garab so fekkewul ndorte la mёno xam ki jitu » soit « Entre deux personnes qui font le tour d’un arbre on ne  peut savoir celui  qui est devant si on n’a pas assisté au début de la course. »  Si les « Cyclistes » étaient disposés différemment, en ligne par exemple, cela pourrait illustrer le proverbe suivant : « Celui qui ne sait pas où il va, doit retourner d’où il vient ». Chacune de ses sculptures raconte une histoire, décrit une réflexion, un questionnement sur la place de l’homme dans la société africaine entre tradition et modernité : « Mes sculptures ne sont pas des statuettes elles sont vivantes puisqu’elles ont des choses à dires. Il s’installe un dialogue permanent entre mes sculptures et le public. Je suis un artiste indépendant, je n’aime pas être enfermé. C’est ma liberté intérieure qui alimente mon inspiration. »

Mamady puise également son imaginaire et la force de sa création dans la littérature sénégalaise comme dans le livre « Leuk le Lièvre ». Ce recueil de récits initiatiques et de contes populaires a été écrit en 1953 par Léopold Sédar Senghor (1er président du Sénégal) et Abdoulaye Sadji. Leur intention était d’abord pédagogique (enseignants et militants de la Négritude) d’apprendre le français aux jeunes écoliers sénégalais tout en leur transmettant le sens de la culture et de la tradition africaine. Cet univers était aussi une satire de la société et une mise en mots et en images de l’oralité africaine. Il dit «  En fait j’ai constaté qu’il existe une ressemblance entre l’âne et la plupart des êtres humains. Leur marge de manœuvre est étroite entre deux absolus : La domination acceptée ou contrainte et la révolte sans lendemain». Mamady seydi  puise également son imagination dans la nostalgie de son enfance  » l’expression artistique m’a surtout aidé à extérioriser autrement mes désirs enfantins ».  Cet univers onirique et ludique africain peut être comparé à celui  de « Alice in Wonderland » en Europe.

La technique des statues est le modelage de différents matériaux sur une armature de fer. Il utilise une technique mixte composée de bois, papier, le tissu, de fer rouillé, et autres matériaux aux tons bruns « une couleur qui évoque l’ancienneté et la durée comme les proverbes ».

Lauréat du Prix de l’Agence Intergouvernementale de la Francophonie lors du Dak’Art 2000, il a participé à plusieurs expositions et résidences d’artistes notamment à Limoges (Résidence ENAD) et à Apt (Résidence Fondation Blachère), en France. Il a été sélectionné plusieurs fois à la Biennale de l’art africain contemporain (Dak’art).

« les Cyclistes » ont été crées en 2012 et ont été présentés pour la première fois par la Galerie Arte aux Comptoirs du Fleuve pour le festival d’art plastique de Saint-Louis du Sénégal ‘Le fleuve en couleurs » en mai 2013.  

                                                                                                                                                                                 Joëlle le Bussy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s